Caillou, 2013

dsc03365

Caillou, sédigraffite, 2013

 

Le « Caillou » est composé d’un assemblage de peinture séchée, arrachée directement d’un mur de graffiti.

La peinture récoltée ou fragment de sédigraffite, se présente sous forme d’écailles ou de plaques qui seront artificiellement empilées et collées.

La masse obtenue sera alors érodée grâce à des outils tranchants ou abrasifs.

Au fur et à mesure que la peinture est usée, les couleurs des couches inférieures qui étaient invisibles sous la surface de peinture supérieure apparaissent aléatoirement.

En s’érodant « Le Caillou » révèle les phases où les graffeurs sont intervenus sur le mur, s’annulant les uns après les autres, devenant tour à tour la surface qui accueillera le graffiti suivant.

On rentre dans l’histoire du mur, leurs histoires.

 

 

Plus le Caillou est érodé plus il génère des fragments qui se retrouveront dans les installations suivantes.

Vinrent ensuite la « Pierre » et la « Roche » qui comme le « Caillou » sont basées sur le même principe. Ils jouent également le rôle de générateur d’éléments plus modestes.